Histoire et origine de la journée des droits de la Femme

de | 7 mars 2015

C’est à Copenhague au Danemark en août 1910 lors de la 2ème conférence internationale des femmes socialistes qui réunit des centaines de femmes venues de 17 pays que Clara Zetkin (qui est Clara Zetkin) propose, pour la première fois, que les femmes socialistes de tous les pays  organisent tous les ans une journée des femmes qui servira en premier lieu la lutte pour le droit de vote des femmes.

 

1911 La journée internationale des femmes est marquée pour la première fois. La date du 19 mars est choisie en souvenir de la révolution de 1848 et de la Commune de Paris.

Plus d’un million de femmes célèbre cette journée à Berlin. 45 meetings rassemblent plus de 40 000 participants et plus de 30 000 femmes défilent dans les rues de Vienne en Autriche, avec comme revendications le droit de vote et le droit d’occuper des fonctions publiques. Les femmes exigent le droit de travailler et l’élimination de la discrimination au travail.

 

1914 En Russie les femmes socialistes célèbrent la journée internationale des ouvrières le dernier dimanche de février en organisant des rassemblements clandestins. Elles tiennent des rassemblements soit pour protester contre la guerre, soit pour exprimer leur solidarité à l’égard de leurs consœurs.

 

En France, en février, 238 députés sur 591 refusent le vote des femmes.

 

1915 En juillet la CGT crée un comité intersyndical d’action contre l’exploitation de la femme.

 

1917 Le 8 mars, en Russie, les ouvrières de plusieurs tisseries se sont mises en grève et ont envoyé des délégations aux métallurgistes pour leur demander de les soutenir. Les femmes manifestent pour réclamer du pain et le retour de leurs maris partis au front. Puis à l’occasion de leur « Journée internationale », les femmes ouvrières et ménagères défilent paisiblement à Saint-Pétersbourg. Elles réclament du pain et le retour de leurs maris partis au front, la paix et la République. Les ouvriers des usines Poutilov, les plus importantes de la ville, sont nombreux à faire grève et à se joindre au défilé. Cette manifestation pacifique marque le début de la fin du règne du tsar Nicolas II. la grève s’étend rapidement et spontanément à l’ensemble du prolétariat de Saint-Pétersbourg. Au cri de pain, s’ajoutent vite ceux de paix immédiate, à bas l’autocratie et à bas le tsar. En quelques jours, la grève de masse (200 000 personnes dans les rues) se transforme en insurrection, avec le passage de la garnison à la révolution.

 

1921 Le 8 Mars, Lénine décide d’une journée internationale des femmes dont il fixe la date, le 8 mars, en souvenir des ouvrières de Saint-Pétersbourg.

 

1945 Ce n’est que le 29 Avril que les femmes françaises accèdent pour la première fois aux isoloirs lors des élections municipales.

 

1946 La journée des femmes est célébrée dans les pays de l’Est.

 

1977 Réunie en séance plénière le 16 décembre, l’assemblée générale des Nations Unies demande à tous les pays de la planète de s’efforcer de créer des conditions favorables à l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes et à leur pleine participation, sur un pied d’égalité, au développement social (résolution 32/142).

Elle « invite tous les États à proclamer, comme il conviendra, en fonction de leurs traditions, coutumes historiques et nationales, un jour de l’année Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale. »

1982 Le 8 mars le gouvernement français instaure le caractère officiel de la célébration de la journée de la femme et en fait une célébration pour les droits de la femme.

 

Il n’en reste pas moins que la journée de la femme a une origine de lutte réclamant son émancipation, le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, problèmes encore d’actualité et valeurs prônées par la CGT.

 

journee_de_la_femme_2011__3_

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *