La CGT en lutte contre la violence patronale

de | 3 décembre 2015

CGT en lutte

Nous étions 200 militants réunis le 2 décembre devant l’agence locale d’Air France en soutien aux 5 camarades récemment licenciés, qui passaient au tribunal ce jour.

Une nouvelle occasion de dire STOP à la violence patronale qui prend encore plus de poids dans cette période trouble.

Cette même violence a également été employée chez JTECK où, après le suicide d’un salarié, le licenciement du médecin du travail,

C’est au tour d’un camarade, Secrétaire général du Syndicat et Délégué du Personnel que l’on veut licencier !

Un rassemblement a eu lieu hier où une centaine de camarades est venue soutenir et dire STOP à cette violence patronale.

Autre cas similaire : au sein des transports Perrenot-Jonage ce sont 5 élus CGT de l’entreprise qui traînent leur employeur au tribunal  en référé. En effet les partons se sont permis, sans aucun motif, de faire des saisies sur salaires des mois de septembre et octobre.

Hasard du calendrier ? Force est de constater que tout se passe pendant la préparation et les élections professionnelles. Malgré tous ces procédés  Victoire à été donnée à la CGT avec 65% des suffrages !

De plus, nous avons appris que chez McDonald’s, le Délégué du syndicat élu DP CE du restaurant de Gabriel Péri vient d’apprendre qu’il est convoqué le 9 décembre 2015 à un entretien préalable à licenciement. Nous n’en savons pas plus pour l’instant.  L’Union Locale 7/8 appelle à un rassemblement le 9/12/15 devant le Mac DO, place Gabriel Peri,  à 17H30 (Nous vous tiendrons informé plus précisément dans les prochains jours)

En cette période d’état d’urgence le MEDEF continue et amplifie ses attaques contre les syndicalistes et notamment ceux de la CGT, c’est une réalité !

Ne vous  laissez pas faire, seuls dans vos entreprises,  communiquez  largement ces faits aux organisations de la CGT.

Quand on attaque un syndiqué CGT, c’est TOUTE la CGT qui est attaquée et TOUTE la CGT qui doit se mobiliser !

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *