Mardi 5 juillet 17h30 manif contre la loi « Travail »

de | 4 juillet 2016

20160704_142850

Faute de réussir à convaincre une opinion toujours favorable au retrait du projet de loi actuellement entre les mains des sénateurs, Manuel Valls nous rejoue l’air de la « chienlit ».

Mais voilà, ces insultes et les menaces afférentes d’interdire les manifestations n’y font rien. Selon un sondage IFOP pour Dimanche Ouest-France, une majorité des Français, 60 %, considèrent « justifié » le mouvement contre la loi Travail et ce malgré les violences lors de la manifestation parisienne du 14 juin

Mais comme cette posture lamentable et déshonorante ne saurait suffire, l’exécutif a fait mine d’ouvrir le dialogue en invitant d’abord Jean-Claude Mailly pour FO puis vendredi dernier Philippe Martinez pour la CGT à rencontrer la ministre du Travail.

Pour un résultat attendu… qui fait résolument penser à une stratégie de communication. « Nous avons des désaccords qui ne sont pas nouveaux », mais « nous avons eu un échange constructif, argumenté, sur cette primauté que nous entendons donner à l’accord d’entreprise », a déclaré la ministre du Travail. Plus tôt, Philippe Martinez avait déclaré que les « désaccords se sont confirmés » avec le gouvernement, en particulier sur l’inversion de la hiérarchie des normes faisant primer les accords d’entreprises sur les accords de branche. Balle au centre ? Résolument non.

La balle est toujours dans les pieds du gouvernement. Une équipe qui n’a plus guère de supporters, huée dans son propre camp. Nul en défense, pathétique en attaque, expert en tacles, le capitaine Valls n’enflamme pas le match… il tue le jeu. Carton rouge !

20160704_143655

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *