Tous devant le conseil de Métropole le 11 juillet 14h30 car PAS DE PAUSE ESTIVALE POUR LE DIALOGUE SOCIAL !

de | 7 juillet 2016

pas de pause

Tous devant le conseil de Métropole le 11 juillet 14h30

Depuis 4 mois, la CGT est mobilisée pour le retrait de la loi Travail, qui constitue pour nous une atteinte au Code du Travail et à la hiérarchie des normes, mais aussi aux conditions de rémunération et de travail des salariés.

La Fonction Publique sera impactée par cette loi : le Sénat a supprimé les 35 heures et le rapport Laurent pour la Fonction Publique introduit des modifications sur le temps de travail.

Au niveau local, le contexte d’austérité, qui impose 11 Milliards d’économies aux collectivités, met à mal l’emploi public, mais aussi l’investissement public, ce qui aura des répercussions sur le secteur de l’emploi privé

En 2015, la Métropole a supprimé 107 postes, entériné des rémunérations discriminatoires entre les agents selon leur collectivité d‘origine.

Les conditions de travail de plus en plus dégradées entrainent des arrêts de travail à répétition, alors que des dossiers importants ne sont toujours pas traités : le maintien dans l’emploi (43 mises en disponibilité d’office cette année), les formules de travail pour les emplois spécifique, les conditions de travail dans les collèges…

Le Pacte de Cohérence Métropolitain, qui comprend le rapprochement entre CCAS et MDR, suscite des questions sur les méthodes de travail, l’aménagement des nouveaux locaux, les compétences, mais aussi les rémunérations.

Dans l’hypothèse où les agents Ville de Lyon sont mis à disposition et conservent leur rémunération, la Métropole aura donc un 4ème régime indemnitaire toujours plus défavorable aux agents !

Depuis plusieurs mois, nos syndicats travaillent ensemble et ont des propositions. Nous souhaitons les faire entendre par les élus politiques.

En effet, les mutualisations sont couteuses pour les collectivités, mais aussi pour le personnel, qui a toujours été otage –avec les citoyens – des mésententes politiques locales.

Une Métropole qui se veut une collectivité exemplaire doit l’être pour les citoyens, mais aussi pour le personnel.

POUR UN STATUT UNIQUE REVALORISE POUR TOUS LES AGENTS DE LA METROPOLE

  • STOP AUX DISCRIMINATIONS SALARIALES !
Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *